Total Gabon sous le coup d’un redressement fiscal

2014-02-25T09:57:19+00:00

Total Gabon, filiale locale du groupe présidé par Christophe de Margerie, a annoncé, par voie de communiqué être sous le coup d’un redressement fiscal de pas moins de 805 millions de dollars, dont 387 millions font l’objet d’un avis de mise en recouvrement partiel. « Total Gabon annonce avoir reçu, vendredi 14 février 2014, un avis de redressement fiscal du Ministère de l’Economie et de la Prospective de la République Gabonaise assorti d’un avis de mise en recouvrement partiel à la suite du contrôle fiscal dont la société a fait l’objet au titre des années 2008 à 2010 », explique la compagnie.

Total conteste

« Total Gabon considère ce redressement fiscal comme étant dénué de tout fondement et conteste ainsi fermement l’ensemble des chefs de redressement et les montants associés », déclare l’entreprise dans son communiqué. Et d’ajouter : « La société engagera tous les recours nécessaires pour faire valoir ses droits et assurer la défense de ses intérêts. Total Gabon a toujours agi en conformité avec les lois gabonaises et est donc confiante dans le fait que ce contentieux trouvera une suite favorable ».

De son côté, la Direction générale des impôts gabonais affirme que : « Avec constance, la société (Total Gabon) s’illustre par un défaut de collaboration et une posture de refus systématiques des redressements opérés » dans un communiqué reçu vendredi par l’AFP« Total-Gabon reste un contribuable comme les autres », insiste le communiqué qui s’étonne de la réaction de la société « comportant un jugement de valeur à la limite de la calomnie » pour le fisc gabonais.

Pour rappel, Total Gabon est détenue à 58,28% par Total, à 25% par l’Etat gabonais et les 16,72% restant par des investisseurs divers. La compagnie a réalisé en 2013 un chiffre d’affaires de 1,8 milliard dollars (1,3 md d’euros), en hausse de 6% par rapport à l’année précédente. Avec 47 000 barils/jour, l’entreprise et l’anglo-néerlandais Shell sont les deux plus gros acteurs pétroliers au Gabon. Le pays est le quatrième producteur subsaharien de pétrole avec 220 000 à 240 000 barils  jour. Officiellement, ses recettes assurent 60% du budget de l’Etat. La majeure partie de la production gabonaise se situe au sud de Port-Gentil.

 

 

Partager