Total : le directeur général, Patrick Pouyanné, nommé administrateur

2015-06-10T17:48:59+00:00

Total Anvers / Ed Alcock / MYOP DiffusionRéunis en assemblée générale ce vendredi 29 mai, les actionnaires de Total ont approuvé la nomination de Patrick Pouyanné comme membre du conseil d’administration. L’actuel directeur général du groupe doit accéder au poste de président-directeur général en 2016.

A la suite du décès accidentel du p-dg du groupe Christophe de Margerie, en octobre dernier,le groupe Total avait décidé de dissocier temporairement les deux fonctions. Patrick Pouyanné, alors directeur de la branche raffinage-chimie, avait été nommé directeur général, alors que Thierry Desmarets (président de Total entre 1995 et 2010) avait repris la présidence par intérim. « En 2016, nous reviendrons à une fonction unique de président-directeur général, qui est une gouvernance qui s’est révélée adaptée aux activités de Total », a déclaré Thierry Desmarets.

Les mandats d’administrateurs de Patrick Artus, directeur de la recherche et des études chez Natexis, et d’Anne-Marie Idrac, présidente du conseil de surveillance de l’aéroport de Toulouse-Blagnac, ont été renouvelés pour une période de trois ans. Par ailleurs, le conseil d’administration de Total passant de 15 à 12 membres, les mandats d’Anne Lauvergeon, de Michel Pébereau et de Bertrand Collomb, membres du conseil depuis 15 ans, n’ont pas été renouvelés.

Lors de son intervention, Patrick Pouyanné a rappelé que, « face aux défis liés à l’augmentation de la demande mondiale en énergie et au changement climatique », la stratégie de Total vise à « assurer la croissance des productions, grâce au démarrage d’une quinzaine de projets Amont, et à poursuivre l’adaptation du Raffinage-Chimie et le développement du Marketing & Services sur les marchés en croissance ». Par ailleurs, le groupe a également « la volonté d’apporter des solutions au défi du changement climatique, notamment grâce au développement du gaz naturel et de l’énergie solaire ».

Dans le contexte de la forte chute du prix du pétrole depuis septembre 2014, Total a réalisé des résultats solides en 2014, faisant preuve de résistance et tirant parti de son modèle intégré, a également commenté Patrick Pouyanné . En outre, le plan d’ajustement mis en œuvre le groupe pour réduire ses dépenses, baisser son point mort et s’adapter à ce nouvel environnement, « a d’ores et déjà porté ses fruits au premier trimestre 2015, avec des résultats bénéficiant d’une baisse effective des coûts, une croissance des productions dans l’amont et une rentabilité élevée dans l’aval ».

Sources : Total, AFP.

Partager