Total n’aura plus d’activité dans le charbon d’ici fin 2016

2015-08-26T18:40:36+00:00

Le groupe pétrolier français a annoncé le 24 août avoir finalisé la cession de sa filiale Total Coal South Africa (TCSA) qui exploitait des sites de production de charbon en Afrique du Sud. Dans le même esprit, Total arrêtera l’ensemble de ses activités de commercialisation de charbon, avant la fin de l’année prochaine.

En juillet 2014, Total avait signé un accord de cession de TCSA avec Exxaro, une société minière basée en Afrique du Sud. Cet accord a été validé par les autorités du pays et la cession est effective depuis le 20 août.

« C’est une question de cohérence stratégique et de crédibilité », a commenté Patrick Pouyanné, le directeur général du groupe, cité dans un communiqué publié le 24 août. « Face au défi du changement climatique, Total s’est engagé à promouvoir l’usage du gaz naturel, énergie fossile la plus propre, en particulier face au charbon car le charbon émet 2 fois plus de gaz à effet de serre que le gaz naturel quand il est utilisé pour produire de l’électricité ». 

« Nous ne pouvons à la fois prétendre vouloir apporter des solutions au défi du changement climatique et tirer des bénéfices de la production ou de la commercialisation du charbon, énergie fossile la plus émettrice en gaz à effet de serre », a poursuivi le dirigeant. « Au-delà de la fin de nos activités de production, nous allons également arrêter l’ensemble de nos activités de commercialisation du charbon et nous serons complètement sortis du business du charbon avant la fin 2016 ».

Le 1er juin dernier, Total avait lancé, aux côtés de cinq autres compagnies internationales (BG Group, BP, Eni, Shell et Statoil), un appel pour l’instauration d’une tarification du carbone.

Selon le document de référence 2014 du groupe français, TCSA a produit l’année dernière 3,3 Mt de charbon. Celui-ci est commercialisé localement ou exporté à partir du port de Richard’s Bay dont TCSA détient 4,8 %.

 

 

Partager