Total : première exportation de gaz du méga-projet Yamal LNG

2017-12-08T11:19:07+00:00

La première cargaison de gaz naturel liquéfié produit par l’usine de Yamal est prête à être expédiée depuis le site logistique de Sabetta, a annoncé le groupe français, partenaire du projet. D’une capacité, à terme, de 16,5 millions de tonnes par an de GNL, ce projet représente un investissement de 27 milliards de dollars.

« Cette première cargaison de GNL témoigne des efforts considérables déployés par les partenaires, les sous-traitants ainsi que toutes les parties prenantes pour livrer Yamal LNG en respectant le calendrier et le budget prévus », a commenté Patrick Pouyanné, pdg de Total, dans un communiqué publié le 8 décembre 2017.

« Ensemble, dans des conditions extrêmes, nous avons fait sortir de terre un projet GNL de taille mondiale qui permet de valoriser les immenses ressources gazières de la péninsule de Yamal », a poursuivi le dirigeant.

Lancé en 2013, ce projet est opéré par la société Yamal LNG, dont les actionnaires sont Novatek, producteur de gaz russe indépendant (50,1 %), Total (20 %), CNPC (20 %) et Silk Road Fund (9,9 %).

Conçu pour exploiter 4,6 milliards de bep de réserves gazières dans le Nord de la Russie, Yamal LNG disposera à terme d’une capacité de 16,5 millions de tonnes par an de GNL.

Un premier train de liquéfaction d’une capacité de 5,5 millions de tonnes par an est opérationnel. Les deuxième et troisième trains démarreront respectivement en 2018 et 2019.

La production de Yamal LNG est d’ores et déjà commercialisée dans le cadre de contrats à long terme, indexés essentiellement sur le prix du pétrole, à destination de l’Asie (54 %) et l’Europe (46 %), a également précisé Total.

Pour cela, une flotte de quinze méthaniers brise-glace, d’une capacité unitaire de 170 000 m3, pourra assurer un service d’expédition toute l’année.

Le passage pendant l’été par la route du nord, et le détroit de Béring, pour relier l’Asie, permettra de gagner quinze jours de navigation par rapport à la route de l’ouest, et le canal de Suez.

Image : Total (le méthanier « Christophe de Margerie » à quai pour le chargement du GNL)

 

 

Partager