Total se lance au Kurdistan irakien

2012-12-18T14:27:52+00:00

Le géant pétrolier français Total a mis un pied dans l’exploration pétrolière au Kurdistan irakien. La troisième compagnie pétrolière européenne a annoncé l’acquisition auprès de l’américain Marathon Oil de 35% de deux permis d’exploration, couvrant des superficies respectives de 705 et 424 kilomètres carrés. Le gouvernement régional du Kurdistan détient lui-même 20% de ces deux blocs. En prenant cette décision, Total court le risque d’un bras de fer avec Bagdad, qui entretient des relations exécrables avec la province autonome, à l’instar de ses rivaux américains Chevron et ExxonMobil désormais en froid avec le gouvernement central. En juin dernier, le gouvernement irakien avait prévenu les compagnies françaises que tout contrat avec Bagdad serait annulé si elles signaient d’autres contrats avec des autorités locales ou régionales. Mais les contrats de partage de production proposés par le Kurdistan sont beaucoup plus lucratifs que les contrats de service du gouvernement fédéral, qui offrent un prix fixe par baril de brut.

Partager