Total triple la puissance de son supercalculateur Pangea

2016-04-12T12:33:30+00:00

TOTAL Pangea pano-pangea-2web recadré2jpegTotal a fait évoluer le système de calcul haute performance (HPC) du Centre de recherche scientifique et technique Jean Fréger, situé à Pau (Landes). La puissance du supercalculateur Pangea atteint désormais
6,7 pétaflopfs pour une  capacité de stockage de 26 pétaoctets. Cette augmentation de capacité va permettre d’utiliser des algorithmes de nouvelle génération, développés par la R&D du groupe, pour imager des zones de plus en plus complexes et réaliser des simulations numériques des gisements en intégrant des données de sismique 4D.

« Nous avons doublé la puissance de calcule de Pangea en deux ans », a commenté Arnaud Breuillac, dg Exploration-Production de Total, dans un communiqué publié le 29 mars. « A l’ère du big data, être à la pointe du calcul intensif représente un avantage compétitif. Cette puissance va nous permettre d’améliorer notre performance et de réduire nos coûts ».

Mis en service en 2013, le système HPC Pangea a été développé par la société américaine SGI (Silicon Grapics International) pour un montant de 30 millions d’euros (y compris les services associés). Il disposait à l’époque d’une puissance de 2,3 pétaflops (soit 2,3 millions de milliards d’opérations à la seconde) et d’une capacité de stockage de 16,8 pétaoctets.

Le groupe Total a réinvesti 35 millions pour porter la puissance de sa machine à
6,7 pétaflops (ce qui représente la puissance cumulée de 80 000 ordinateurs portables) et sa capacité de stockage à 26 pétaoctets (soit l’équivalent de 6 millions de DVD ou 27 millions de CD !).

Pangea est un outil d’aide à la décision pour l’exploration et la gestion des champs, explique le groupe pétrolier dans le communiqué déjà cité. Pour Total, cette évolution technologique a notamment pour but d’améliorer la précision dans l’imagerie du sous-sol, d’optimiser les développements et la production des champs en exploitation, et de gagner du temps en réduisant le temps des études.

Pangea est désormais le 1er calculateur mondial de l’industrie et sa place dans le top 10 des ordinateurs les puissants du monde, affirme Total qui se réfère au célèbre classement des 500 plus importants supercalculateurs dans le monde, le TOP500 dont la prochaine édition sera publiée en juin prochain.

Enfin le système HPC mis à jour nécessite pour son fonctionnement une puissance électrique de 4,5 MW, et une partie de la chaleur dégagée par cet équipement est récupérée pour le chauffage des bâtiments.

Image : Cédric Motte/Total

Partager