Treize industriels mondiaux se mobilisent au sein du « Hydrogen Council »

2017-01-20T11:20:05+00:00

Air Liquide IMG_0903Treize groupes industriels mondiaux, positionnés dans l’énergie et les transports, ont annoncé la création d’une initiative pour promouvoir l’hydrogène comme « accélérateur de la transition énergétique ». Ces entreprises, qui ont indiqué leur volonté d’intensifier leurs investissements dans ce domaine, appellent également à un soutien « via des politiques publiques et des programmes appropriés »

« L’hydrogène possède de nombreux avantages, dont celui de ne pas émettre de CO2 à son point d’utilisation quand il est employé en tant que source de carburant ou d’énergie propre », indiquent les membres de cette initiative, dans un communiqué publié le 18 janvier 2017. Il peut donc « jouer un rôle important dans la transition vers un système énergétique propre et bas carbone ».

Les technologies et applications de l’hydrogène ont considérablement progressé ces dernières années, ajoutent-ils. « Certaines sont désormais en cours de déploiement sur différents marchés ».

Les entreprises parties prenantes sont : Air Liquide, Alstom, Anglo American, BMW Group, Daimler, ENGIE, Honda, Hyundai Motor, Kawasaki, Royal Dutch Shell, The Linde Group, Total et Toyota.

Ces industriels estiment le montant actuel de leurs investissements sur les technologies de l’hydrogène à 1,4 milliard d’euros.

La vision du « Hydrogen Council » (potentiel de l’hydrogène dans la transition énergétique, actions nécessaires de la part des décideurs…) est détaillée dans rapport intitulé ‘How Hydrogen empowers the energy transition ». 

« L’Accord de Paris sur le climat de 2015, qui vise à lutter contre le changement climatique, constitue une étape significative », a commenté Benoît Potier, pdg d’Air Liquide. »Mais il doit aussi se traduire par des actions menées par les entreprises afin que cet engagement se matérialise ».

« Nous avons besoin du soutien des gouvernements, qui devront entreprendre des actions de leur côté pour soutenir l’hydrogène, notamment par des programmes d’investissement dans des infrastructures de grande échelle », a ajouté le dirigeant.

« Pour Engie, l’hydrogène a un rôle déterminant à jouer dans le déploiement de solutions énergétiques de plus en plus durables et décentralisées », a indiqué Isabelle Kocher, dg du groupe énergétique français. « La production d’hydrogène “vert” par électrolyse et le stockage en vue d’un usage ultérieur constituent une option intéressante qui pourrait permettre de stocker de grandes quantités d’énergie provenant de sources renouvelables, afin de pallier leur intermittence ».

Image : Air Liquide

Partager