Yamal LNG : Engie signe un contrat long-terme avec Novatek

2015-06-05T19:19:46+00:00

The Montoir-de-Bretagne LNG tanker terminal (44).Engie et Novatek ont conclu un accord d’approvisionnement en gaz naturel liquéfié (GNL) à partir du projet Yamal LNG, ont annoncé les deux compagnies le mardi 2 juin. Selon cet accord « Free On Board » (FOB), Engie recevra un million de tonnes de GNL par an à partir de 2018, pendant 23 ans, précise le groupe français dans son communiqué.

Dans le cadre de contrat, 14 cargaisons seront livrées chaque année par les méthaniers brise-glace de Yamal LNG au terminal de Montoir-de-Bretagne (44) (photo ci-dessus). Novatek transfèrera le GNL sur les navires de la flotte d’Engie, grâce à un service de transbordement opéré par Elengy (filiale du groupe Engie). Le GNL sera ensuite livré partout dans le monde en fonction des besoins des clients du groupe français.

« Il s’agit d’un accord majeur (…) », a commenté Gérard Mestrallet, p-dg d’Engie. « Ces volumes viendront compléter et diversifier le portefeuille d’approvisionnement long-terme d’Engie, tout en permettant de répondre à la demande croissante en GNL et au souci de nos clients d’accéder à une énergie fiable et respectueuse de l’environnement ».

Le projet Yamal LNG, dont Novatek possède 60 % (Total 20 %, CNPC 20 %) est « le premier projet de liquéfaction de gaz naturel de cette taille au-delà du cercle arctique », rappellent les deux groupes. Yamal LNG sera l’une des plus grandes usines de liquéfaction au monde et devrait démarrer en 2017 avec une capacité production de 16,5 millions de tonnes/an, 3 trains de liquéfaction, 4 réservoirs de stockage et 15 méthaniers brise-glace.

La semaine dernière, Patrick Pouyanné, le dg de Total, avait affirmé que les fonds nécessaires au développement de Yamal LNG seraient disponibles avant la fin de cette année.

Image : Engie/Cedric Helsly

Partager